L’argent ? Il y en a presque trop ! Regardez mieux…

abondance-argent

Durant les périodes dites de « crise », tout le monde en vient à dire « qu’il n’y a plus d’argent ». Un jour, un coiffeur (c’est authentique !) m’a même révélé, sur le ton de la confidence, et en baissant la voix, son grand secret : « il y en a toujours, de l’argent, mais il ne circule pas… On le voit bien, certaines personnes ont des sous, mais ils viennent moins souvent qu’avant au salon. » En voilà, une grande révélation ! Moi qui pensais que l’argent était généré ex-niho comme les microbes avant Pasteur, et qu’il s’évaporait dans la nature si on ne lui mettait pas de couvercle, engendrant ainsi les diverses phases économiques…

Il faudra d’ailleurs que je vous fasse un article dédié aux phases économiques un jour, mais ce n’est pas mon propos ici. L’argent, c’est comme l’électricité ou l’eau dans vos canalisations. Lorsque vous ouvrez le robinet, l’eau sort et le compteur tourne, si vous le fermez c’est l’inverse. Idem si vous actionnez l’interrupteur : la lumière s’allume et le compteur tourne, et inversement si vous le refermez. Pourtant, lorsque la lumière est éteinte, il y a toujours autant d’électrons dans le fil, et autant d’eau dans le tuyau lorsque le robinet est fermé.

L’économie, c’est pareil, ce n’est qu’un flux d’argent, que dans un premier temps nous considérerons comme à peu près constant. Tout roule, vous en gagnez, vous en dépensez, ça tourne. Si on ferme les vannes, on en gagne moins, on en dépense moins, ça tourne au ralenti.

Mais ça ne change rien : si l’on regarde la réalité droit dans les yeux, l’argent est une denrée ultra abondante ! Par exemple, il s’échangeait quotidiennement l’équivalent de 5.1 billion de dollars US (5 100 milliards de dollars, si vous préférez) sur le seul marché du ForEx (FOReign EXchange, le marché d’échange des monnaies) en avril 2016, d’après Wikipedia. Oui, par jour !

De la même manière, il n’existe aucune période de l’histoire récente dans laquelle il n’y ait pas eu de création d’entreprise. Ni de période dans laquelle les entreprises créant de la valeur, lorsqu’elles étaient de plus bien gérées (il faut les deux), n’ont pas cartonné et enrichi leur créateur, soit par la perception directe des bénéfice via un salaire important ou/et des dividendes, soit en vendant ou introduisant en bourse son entreprise.

A titre d’exemple, voici le volume estimé de la capitalisation du marché financier mondial :

Vous constaterez qu’en 2014, le marché financié mondial « valait » 294 000 milliards de dollars (ne vous laissez pas avoir par la traduction anglais/français des grands nombres), dont 69 000 milliards en actions et 60 000 milliards en obligations.

L’argent est surabondant ! Nous n’avons besoin pour notre liberté que d’en canaliser une part infinitésimale. N’oublions pas le but : vous ne cherchez pas à être riche, vous cherchez à être libre, et pour ce faire, l’argent n’est pas un but mais un simple outil. L’argent, une des denrées les moins rare du monde, viendra à vous chaque fois que vous générerez de la valeur. Que vous ayez

  • une invention utile dans votre garage,
  • la capacité d’aider les gens à aller mieux ou à obtenir certains résultats en les coachant,
  • un savoir et un savoir-faire à partager sur le net,
  • les compétences pour sélectionner et délivrer de bons produits ou services à des gens que cela aide,
  • de belles histoires et des émotions à transmettre à travers d’un livre, d’un tableau, d’une chanson ou d’une chaîne Youtube,
  • l’habileté de créer des objets décoratifs, ou utiles, ou les deux,
  • la capacité d’analyse des businesses dans lesquels investir pour soutenir leur croissance (parce qu’ils apportent de la valeur),
  • ou même que vous soyez capable de trouver un bien immobilier, de l’améliorer et de prendre sur vous le « risque » de l’emprunt afin de proposer à la location un bon logement,

vous pouvez orienter une partie de ce flux énorme vers vous, afin qu’il vous assure votre liberté et celle de vos proches.

    Libre Matt

    Matt a cessé de travailler à 41 ans, après avoir acquis son indépendance financière. Pas plus intéressé par ses emplois d'ingénieur que par l'idée d'être le plus riche du cimetière, il s'expatrie régulièrement en famille et vit librement ses passions.Il pratique donc de nouveau sa formation de doctorat (l'astrophysique), pratique la musique et en compose, tient un blog et plusieurs chaînes Youtube... Et, à temps partiel bien entendu, vous aide à vous libérer vous aussi grâce à ce site.

    Click Here to Leave a Comment Below

    Leave a Reply: