Méritez-vous d’être riche ?

méritez-vous d'être riche

La question pour sembler incongrue. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que c’est à vous que je la pose. Je vous demande, à vous, si vous, vous méritez d’être riche. Et c’est moins trivial qu’il n’y paraît.

En général, du fait de leur éducation, leur milieu social d’origine, leur histoire, leur « caractère » (quoi que vous mettiez derrière ce mot), les gens estiment avoir une certaine valeur. Pas moins, pas plus. Certaines personnes estimeront être la 8ème merveille du monde, valoir des millions, les meilleurs cercles sociaux, le pouvoir, etc. D’autres jugeront que le Smic tous les mois, c’est déjà plus que ce qu’elles pouvaient espérer.

Les gens se comporteront alors par rapport à la différence entre ce qu’ils s’estiment et ce qu’ils ont.

J’appelle ça la théorie de l’élastique.

Prenons quelqu’un ayant décidé qu’il est merveilleux. Que sa valeur est immense. Que ce qu’il fait est génial. Bref, qu’il vaut beaucoup.

L’élastique qui se trouve entre sa richesse réelle et celle qu’il estime valoir est tendu au maximum et le tracte vers le haut.

Vous constaterez que cette personne va déployer une énergie énorme pour « obtenir ce qui lui est dû ». Convaincre les employeurs de l’embaucher. Convaincre son patron de l’augmenter car il vaut énormément. Se convaincre qu’il peut monter sa boîte et vendre n’importe laquelle de ses compétences et cartonner. Convaincre ses clients qu’ils font une affaire, étant lui-même persuadé de son immense valeur.

Puis plus il va s’approcher de ce qui lui semble « juste », plus il va lever le pied, pour se stabiliser là où il se sent « à sa place ».

Prenons à présent une autre personne. Elle vient d’un petit milieu social. Elle pense que le monde des riches, des entrepreneurs, des investisseurs, est totalement étranger au sien. Une autre planète. Elle se dit que les gens touchant de gros salaires ont des compétences très éloignées des siennes. Qu’ils ont fait des études bien plus prestigieuses qu’elle. Que son savoir n’a rien d’unique et ne vaut pas bien cher.

Cette personne sera très reconnaissante qu’on lui propose le Smic pour trimer comme une esclave. Elle estimera qu’elle a déjà de la chance. Son élastique sera au repos. Si elle accède à un poste impliquant un salaire qu’elle estime injustifié, son élastique va se tendre, mais pour la tirer vers le bas. Elle risque de se saboter. Si elle reçoit un héritage, elle donnera de l’argent autour d’elle et dépensera très vite le reste.

Elle ne se sentira à l’aise qu’au niveau de richesse qu’elle estime valoir.

Vous-même, vous êtes programmé, peut-être sans en avoir conscience, pour un certain niveau de richesse. Et de liberté.

Réfléchissez bien à ce que vous estimez valoir. Ce que vous trouveriez juste de posséder et de gagner. Puis convainquez-vous que vous méritez d’être riche. Et encore plus d’être libre. Je peux vous y aider.

 

    Libre Matt

    Matt a cessé de travailler à 41 ans, après avoir acquis son indépendance financière. Pas plus intéressé par ses emplois d'ingénieur que par l'idée d'être le plus riche du cimetière, il s'expatrie régulièrement en famille et vit librement ses passions.Il pratique donc de nouveau sa formation de doctorat (l'astrophysique), pratique la musique et en compose, tient un blog et plusieurs chaînes Youtube... Et, à temps partiel bien entendu, vous aide à vous libérer vous aussi grâce à ce site.

    Click Here to Leave a Comment Below

    Leave a Reply: