Bourse : achetez-vous des amis

achetez-vous des amis

Nous en avons déjà parlé : la bourse ne vous rendra pas riche du jour au lendemain. Néanmoins, c’est un instrument à apprendre, qui vous permettra à terme de rester libre, et qui accélérera le processus si vous investissez régulièrement sur le long terme.

J’aurai l’occasion de vous apprendre pas mal de choses sur le sujet. De vôtre côté, pour un investissement en temps relativement modeste, je vous propose de trouver des gens qui sont dans la même démarche que vous, afin de vous mettre dans une dynamique.

Une des manières les plus simple de réaliser cela est d’entrer dans un club d’investissement. Il s’agit d’un club réunissant des gens pouvant placer une quantité (plafonnée par an) d’argent dans un portefeuille commun, ouvert au nom du club, chez un courtier en ligne (tout cela est très bien défini légalement). Ce portefeuille servira à investir sur les marchés financiers, d’une manière potentiellement défiscalisée. Pour trouver un tel club, il vous suffit de chercher ce qu’il y a près de chez vous grâce au site de la Fédération Française des Clubs d’Investissement, la F2iC.

Allez rencontrer les clubs, et voyez si vous trouvez les gens sympathiques. Et si rien n’existe près de chez vous, vous pouvez en créer un !

Bien entendu,un des premiers avantages sera de pouvoir placer un peu d’argent (au maximum 5 500 € par an et par foyer fiscal) sans payer d’impôts sur les plus-values, alors qu’hors de ce dispositif, vous ne pouvez soustraire au fisc que les valeurs éligibles au PEA – pas moyen d’investir sur le Nasdaq ou au Japon, quoi (cette remarque ne me touche pas, je ne vis plus en France 🙂 ). Et puis, ça peut aider à se lancer : on a un peu moins peur à plusieurs.

Mais bon, c’est un peu peanuts, tout  ça, vu le plafond annuel. Le but réside autre part : l’apprentissage par l’échange et la motivation mutuelle ! Au passage, tant que vous y êtes, je vous suggère de faire la même chose que moi à l’époque : investissez-vous un peu, idéalement dans le rôle de secrétaire. Détrôner le président en place n’est pas nécessairement intéressant, et pour le rôle de trésorier, certes vous aurez le nez sur les comptes, mais ce n’est pas ultra passionnant de compter les centimes. En tant que secrétaire, vous relirez, voire résumerez, les présentations, les interventions, les discussions, les arguments… qui amènent le club à prendre ses décisions d’investissement. Ça booste l’apprentissage, pour un surcroît de travail assez faible.

Bien souvent, un club se réunit une fois par mois. Une petite habitude qui vous amènera un peu plus près de votre liberté. Pour tout le reste, je suis là !

    Libre Matt

    Matt a cessé de travailler à 41 ans, après avoir acquis son indépendance financière. Pas plus intéressé par ses emplois d'ingénieur que par l'idée d'être le plus riche du cimetière, il s'expatrie régulièrement en famille et vit librement ses passions.Il pratique donc de nouveau sa formation de doctorat (l'astrophysique), pratique la musique et en compose, tient un blog et plusieurs chaînes Youtube... Et, à temps partiel bien entendu, vous aide à vous libérer vous aussi grâce à ce site.

    Click Here to Leave a Comment Below

    Leave a Reply: