La technique toute bête qui vous permettra d’accomplir vos projets sur la durée – estampillée Matt !

Accomplir ses objectifs

J’ai une technique à moi – encore une – qui me permet d’avancer sur mes projets. Pas simplement durant une heure ou trois jours lorsque je prends un coup de sang. Non. Sur la durée. Et ça, ça vaut tout l’or du monde…

C’est le genre de techniques personnelles qu’on peut développer lorsqu’on est libre, en prenant par exemple une journée off à réfléchir sur ses objectif de vie, dans un transat sur sa terrasse, au soleil. En tout cas, c’est ce qu’il s’est passé pour celle-là. Eh oui, plus on est libre, plus on se libère, c’est un cercle vertueux.

La constatation est simple : on a un temps limité sur terre. Si vous avez envie d’en faire quelque chose, il s’agit d’avancer. Pour ce faire, un monitoring peut aider.

Il convient de choisir une unité de temps. Vous avez déjà tenu vos engagements du nouvel an, vous ? Un an, c’est bien trop long.

La journée, c’est trop court. Trop d’informations de ce magma pour tenir un cap, si tant est que vous remplissiez votre « carnet intime » tous les jours, ce dont je doute. Et puis, une journée off ne doit pas constituer un problème.

J’ai opté pour la semaine, qui est une unité de temps culturellement très claire (même moi qui ne travaille pas, je vois bien l’alternance semaine/week-end), et durant laquelle on peut avancer sur un bloc élémentaire clair dans un projet.

Pour ma part, je me suis dit au moment où j’ai établi cette technique (il y a peu de temps) que si je ne réalisais pas ce que je désirais en 1200 semaines, ça commencerait à sentir le sapin. Je peux mourir demain, bien entendu ; d’un autre côté, on peut faire des progrès fulgurants sur la durée de vie. Mais ça m’a semblé un horizon raisonnable.

Ensuite, il s’agit de savoir ce qu’on veut faire de sa vie. Et de classer ça par grands thèmes. Ici, exceptionnellement, je mets de côté les valeurs fondamentales (les relations avec votre famille proche en sont un exemple, entretenir les amitiés en sont un autre, etc.) qui sont de l’ordre du style de vie, ou lifestyle pour faire plus moderne. Ce ne sont pas des projets à faire avancer, dans ma conception du monde, mais votre quotidien naturel, comme boire (de l’eau…) ou respirer. De la même manière, je n’ai pas classé comme projets à faire avancer toutes les semaines le fait de vivre dans d’autres pays (l’actuel devrait me faire encore 3 ans, en théorie), mais c’est un choix. Non, là je me suis concentré sur mes projets personnels à réalisations concrètes, réalisations pouvant être avancées chaque jour. Votre True North. Ce que vous voulez accomplir.

Si vous avez la chance de ne pas être aussi dispersé que moi, c’est facile. En ce qui me concerne, la nécessité d’élagage est permanente… Bref, moi, j’ai 6 domaines d’accomplissement dans ma liste, et c’est le max que je conseille. Une fois cette liste faite, attribuez à chaque domaine un pourcentage d’importance dans votre vie. Tout le but de la manoeuvre est de mettre à égalité l’importance du domaine avec le temps et les efforts que vous allez lui consacrer à long terme.

Je désigne mes domaines par une seule lettre, en ce qui me concerne. Classés par ordre d’importance (pourcentages décroissants), cela donne chez moi

  • S pour la science (publications en astrophysique, réalisations en intelligence artificielle, projet en big history, etc.),
  • M pour la musique (composition de morceaux finis en home studio par exemple, etc.),
  • A pour mon autre blog, mes écrits, mes chaînes vidéos, etc.,
  • L concerne ilestlibrematt, à l’aide duquel je veux vous aider à être libre,
  • R concerne un ensemble paraissant incohérent à l’oeil du mortel mais faisant un tout clair pour moi (ça implique des trucs bizarres comme apprendre à voler en parapente ou en ULM… Et pas mal d’autres choses !)
  • et V est pour various, parce que c’est ma nature profonde d’explorer de nouvelles choses et de me passionner ponctuellement (et parfois pour longtemps !) pour la magie, le jonglage, ou un milliard d’autres trucs du genre, que si je tue cette part de moi, je serai malheureux, et que si je lui laisse plus de 10% de mon temps, je n’avancerai pas, d’où la nécessité de monitorer la chose.

Si je vous donne cet exemple, c’est pour que ce soit plus concret, ne copiez pas et surtout ne négligez pas le temps de réflexion nécessaire au choix des domaines auxquels vous allez consacrer votre vie !

Ensuite, c’est simple à appliquer :

  1. Vous créez un fichier dans le cloud (un Google document en ce qui me concerne), quelque chose qui ne se perdra pas.
  2. Vous écrivez votre True North
  3. Vous y ajoutez votre nombre de semaines
  4. Vous commencez à préparer la date des trois ou 4 prochains dimanches, précédé de « semaine x » (x valant 1, 2, 3…)
  5. Vous écrivez à la ligne vos étiquettes (une seule lettre suffit), chacune suivie de « : ». Allez à la ligne après chaque étiquette
  6. Vous programmez un système de rappel automatique, dans le cloud aussi (en ce qui me concerne, Google calendar) pour vous demander de remplir votre fichier (« Weeks of life » chez moi) tous les dimanche à 18h durant n semaines (1200 chez moi)
  7. Lorsque c’est le moment, remplissez. Soyez très concis !!! Profitez-en pour jeter un oeil global à votre avancée. Lorsque vous n’avez rien fait sur un domaine, écrivez simplement « X » sur la ligne en question.

Exemple factice basé sur mes étiquettes :
Semaine 147 – 07/05/2017
S : X
A : réalisation de l’ebook La Nullité Pour Les Nuls
M : Deux pistes de guitare et un piste de soufflant sur La Danse des Canards du Bonhomme en Mousse Ninja
L : 3 articles postés
R : X
V : X

Ce qui a été fait dans la semaine est tout de suite très réduit. Et ce qui n’a pas été fait est très clair…

Ce système est assez miraculeux en ce qui me concerne. Primo, il vous amène à synthétiser vos avancées de la semaine, et parfois c’est saisissant Par exemple, il y a peu, j’ai passé une partie importante de ma semaine à être à fond sur mille tâches concernant la production d’un ebook hors du cadre de ce blog ; j’ai envoyé plein de mail de suivi, écrit du contenu, fait pas mal de Photoshop, etc. A la fin de la semaine, ça tenait en « réalisation de l’ebook truc ». C’est concret, clair, et vous empêche de vous glosser de brasser de l’air comme au bureau.

Secundo, il est ainsi aisé de monitorer une assez grande période en un coup d’œil. Si vous voyez 4 « X » d’affilée sur la même étiquette, c’est que ça fait un mois que vous n’avez rien fait dans la direction en question. Et un mois, c’est beaucoup. La vue est très synthétique.

Tertio, et ça c’est vraiment cool, en semaine, je pense à mon bilan suivant, et ça me booste : je n’ai pas envie de n’avoir rien à y écrire, ni d’enchaîner un quatrième X dans le domaine que j’avais décidé être le plus important dans ma vie…

C’est un outil très personnel que je suis heureux de partager avec vous afin de vous aider à avancer vers votre liberté. A vous de jouer !

    Libre Matt

    Matt a cessé de travailler à 41 ans, après avoir acquis son indépendance financière. Pas plus intéressé par ses emplois d'ingénieur que par l'idée d'être le plus riche du cimetière, il s'expatrie régulièrement en famille et vit librement ses passions.Il pratique donc de nouveau sa formation de doctorat (l'astrophysique), pratique la musique et en compose, tient un blog et plusieurs chaînes Youtube... Et, à temps partiel bien entendu, vous aide à vous libérer vous aussi grâce à ce site.

    Click Here to Leave a Comment Below

    Leave a Reply: